Le rouge est mis

polars pourpresSur le site de Polars Pourpres, El Marco donne des couleurs à J’avais la croix, merci à lui.

Extrait :

Deux-cent-quatre-vingt-sixième enquête du Poulpe signée par Dominique Chappey, cet opus se dévore littéralement. Avec un humour caustique, l’auteur a su se couler avec intelligence et brio dans le moule imposé par Jean-Bernard Pouy lorsqu’il initia cette saga en 1995 avec La petite écuyère a cafté. Le ton est alerte, les jeux de mots volent en escadrilles, et les scènes cocasses sont nombreuses, comme ces rencontres avec la faune du bar ou encore les anarchistes. Partant d’une histoire qui aurait pu être véridique tant elle est baroque (des crucifix mis à terre pour des raisons inconnues), Dominique Chappey a su tisser un scénario prenant et décontracté où l’on se plait, une fois de plus, à suivre un Gabriel Lecouvreur qui va mettre les pieds là où il ne fallait pas. Même si la verve politique et la critique sociale sont moins sévères que dans d’autres ouvrages de la série, le ton demeure mordant. Tout au plus pourrait-on regretter un peu que la motivation du meurtrier ne soit pas davantage creusée ; quand on apprend son identité trois pages avant la fin du roman, on ne peut alors que les supposer à partir des éléments dont on disposait.

Un Poulpe bien tordant, comique à l’envi, et qui fait passer un très bon moment de lecture, les zygomatiques soumis à de délicieux efforts de trapézistes.

Publicités

A propos domchappey

Dominique Chappey est nouvelliste et romancier. Tendance noire.
Cet article, publié dans C'est celui qui lit qui dit, J'avais la croix, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s