Sous les pavés, la plage

AFFICHE 2015 DEF (Medium)Oui, bien sûr la formule peut paraître galvaudée, mais elle me tient à cœur pour de multiples raisons alors pourquoi se priver d’un plaisir égoïste qui ne fait de mal à personne ?
Et puis Le Havre est une ville par moi fréquentée sous des cieux plus anciens. J’y ai travaillé pendant un an sans me douter que quelques années plus tard Comme un Lundi nouvelle primée en 2010 par l’association Les Ancres Noires organisatrice du salon et Terminal Atlantique novella publiée en 2013 par les Éditions Terre de Brume aux côtés (excusez du peu) de Jean-Bernard Pouy auraient toutes deux pour cadre cette atmosphère si particulière que l’on peut trouver au Havre.

Alors c’est assez simple. Je suis à la fois très heureux et très fier de retrouver Le Havre à l’occasion du 13ème Festival du Polar à la plage du 10 au 14 juin 2015 avec J’avais la croix et le personnage du Poulpe.

Petit Poucet, j’y côtoierai de grands noms du polar.
Le président d’honneur de cette édition est Philippe Huet. Cette année, Les Ancres Noires accueilleront : Karen Maitland (Grande Bretagne), Rafael Reig et Christina Fallaras (Espagne), Naïri Nahapétian (Iran), Kishwar Desai (Inde) , Gianni Biondillo (Italie), David Coulon, Sandrine Colette, Dominique Delahaye, Thierry Marignac, Dominique Manotti, Eric Maravélias, Jean-Paul Halnaut, Jérôme Leroy, Maurice Gouiran, Emmanuel Grand, Marcus Malte, Laurence Biberfield, Hervé Commère, Dominique Sylvain, Ian Manook, Arnaud Floc’h, Edith, Fabien Laurent, Kokor, Marek, Riff Reb’s, Colin Niel lauréat du Prix des Lecteurs Ancres Noires 2014 et Bibi.

Particularité de Polar à la plage, les auteurs invités écrivent un texte de chanson qui sera mis en musique par le collectif Polaroïds Rock et un artiste de la scène musicale havraise. Le tout est classé secret défense jusqu’au concert du samedi soir où on découvre enfin qui chante quoi… et comment !

Publicités

2 réflexions sur “Sous les pavés, la plage

    • Un adepte du Poulpe ne refuse jamais une dégustation de produits iodés, surtout face à la mer. Par contre, la météo havraise annonce un petit 18° sur la digue ce week-end… un peu frisquet à son goût. Poulpe ou pas poulpe, avec ou sans maillot, il restera sans doute au sec, l’animal.
      Bises à tous les envahisseurs.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.