Comme Un Lundi (le retour)

 

 

 

Réédition d’une de mes nouvelles intitulée Comme un lundi par les Éditions du Horsain à l’occasion du 15e Festival Polar à la plage (Le Havre). Un splendide recueil intitulé Du noir en stock qui rassemble les nouvelles lauréates du concours d’écriture Les Ancres Noires depuis 2003.

 

 

Au mois de juin, au Havre, trainer du côté du front de mer peut être l’occasion de profiter du salon (programme).

Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, vous pouvez même le faire en musique (ici), et retrouver aussi un texte mien et ancien, Paradis Immobiles, mis en musique lors du festival 2015.

 

 

Publicités

Havre de paix au royaume du noir

logo les ancres noiresLe Havre, ce week-end, au milieu des maillots de bain et sous un soleil de plomb.

J’avais la croix et ses petits camarades ont pris le large grâce à : Véronique, Marie-Thé (et son accent du soleil), Margaret, Vincent, Olivier, Maryse, Brigitte & Alain (les B.A.D. d’Octeville), Virginie (pour Yves), Sophie, Brigitte (la n°2, celle de l’Ariège), Antoine, Chantal (à la barre du Paquebot Noir), Françoise, Benoit (le chercheur de jovialité), ma chérie (enfin pas la mienne, le sienne… sa chérie quoi), Catherine (qui me pique mes meilleures répliques en conférence, bravo)*, Denis & enfin Florence (qui s’appelle aussi Jeanne et qui partage mon intérêt pour le quartier des Neiges, affaire à suivre).

Ce périple sur les chemins du bien et du mal avait pour cadre le treizième Salon Polar à la Plage du Havre organisé de main de maître par les bénévoles de l’association Les Ancres Noires qui se décarcassent pour donner vie à un évènement très attendu. Accueil aux petits oignons, gentillesse de tous les instants et bonnes rigolades dans la décontraction, du monde tout le week-end, cette atmosphère si particulière d’une ville à nulle autre pareille, un salon très fréquentable qui chaque année a rendez-vous avec le soleil (si, si). J’ai pas encore dit merci ? Alors un gros merci à tout ce beau monde.

Merci aussi à Philippe Huet pour le parcours de découverte, la chasse à l’automobile sur les escarpements havrais, les anecdotes truculentes et les leçons d’Histoires (les petites et la Grande). Cet homme est une encyclopédie à figure humaine. Une sorte de wikimachin, mais en beaucoup plus sympa. Hervé ne démentira pas.

J’ai aussi croisé au Havre : un concierge caché qui attire néanmoins le rouge à lèvres, des nantais, une webmestre qui lutte d’arrache-pied et avec succès contre la déshydratation des auteurs (si c’est pas de la polyvalence ça !) et la dame qui n’aime pas la fin de mon roman, mais qui ne l’a pas lu non plus (!!??).

compilPour finir en beauté et en musique, un grand bravo à Léa, Laura, Benjamin, Kélian & Roman. Les « Bummers » de la C.H.A.M. du collège Joliot Curie que je n’ai, hélas, pas eu le plaisir de croiser pendant ce trop court séjour et qui ont brillamment mis en musique et interprété Paradis Immobiles. Texte de votre serviteur écrit pour la 13e compilation des Polaroïds Rock.

* Bon, je viens de prendre un coup de règle havrais sur les doigts alors mieux vaut avouer que Catherine cite ses sources (sinon va y avoir représailles)

Sous les pavés, la plage

AFFICHE 2015 DEF (Medium)Oui, bien sûr la formule peut paraître galvaudée, mais elle me tient à cœur pour de multiples raisons alors pourquoi se priver d’un plaisir égoïste qui ne fait de mal à personne ?
Et puis Le Havre est une ville par moi fréquentée sous des cieux plus anciens. J’y ai travaillé pendant un an sans me douter que quelques années plus tard Comme un Lundi nouvelle primée en 2010 par l’association Les Ancres Noires organisatrice du salon et Terminal Atlantique novella publiée en 2013 par les Éditions Terre de Brume aux côtés (excusez du peu) de Jean-Bernard Pouy auraient toutes deux pour cadre cette atmosphère si particulière que l’on peut trouver au Havre.

Alors c’est assez simple. Je suis à la fois très heureux et très fier de retrouver Le Havre à l’occasion du 13ème Festival du Polar à la plage du 10 au 14 juin 2015 avec J’avais la croix et le personnage du Poulpe.

Petit Poucet, j’y côtoierai de grands noms du polar.
Le président d’honneur de cette édition est Philippe Huet. Cette année, Les Ancres Noires accueilleront : Karen Maitland (Grande Bretagne), Rafael Reig et Christina Fallaras (Espagne), Naïri Nahapétian (Iran), Kishwar Desai (Inde) , Gianni Biondillo (Italie), David Coulon, Sandrine Colette, Dominique Delahaye, Thierry Marignac, Dominique Manotti, Eric Maravélias, Jean-Paul Halnaut, Jérôme Leroy, Maurice Gouiran, Emmanuel Grand, Marcus Malte, Laurence Biberfield, Hervé Commère, Dominique Sylvain, Ian Manook, Arnaud Floc’h, Edith, Fabien Laurent, Kokor, Marek, Riff Reb’s, Colin Niel lauréat du Prix des Lecteurs Ancres Noires 2014 et Bibi.

Particularité de Polar à la plage, les auteurs invités écrivent un texte de chanson qui sera mis en musique par le collectif Polaroïds Rock et un artiste de la scène musicale havraise. Le tout est classé secret défense jusqu’au concert du samedi soir où on découvre enfin qui chante quoi… et comment !